Health Forensic Care

Accès

Les clients peuvent avoir accès aux services des urgences en cas d'agression sexuelle/de violence familiale par l'intermédiaire du service des urgences d'un hôpital qui possède un CSAS/VF associé. Les hôpitaux qui ne possèdent pas de programme AS/VF peuvent assurer le transfert du client vers un hôpital qui en possède un. Ces services sont couverts par OHIP. Contactez les centres individuellement pour savoir s'ils sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Les clients peuvent venir seuls, ou avec un membre de leur famille/un ami ou avec la police.

Soins médicaux

Toute blessure qui requiert des soins médicaux telle que des lacérations, des fractures et des blessures à la tête sera soignée par le médecin du service des urgences. Certains centres ont du personnel formé spécialement pour évaluer les enfants victimes d'agression sexuelle. Si le centre n'est pas équipé pour les enfants, l'enfant sera envoyé à un autre centre.

Documentation

L'infirmière du service d'agression sexuelle/violence familiale (AS/VF) documentera l'historique de l'agression tel que cela est exigé afin de soigner et d'évaluer le bien-être physique, émotionnel et mental du client. Le Réseau a développé des formulaires de documentation pour assurer que le dossier crée par l'hôpital est exact et utile à des fins légales.

Photographies

Des photographies des blessures du client peuvent être prises et conservées avec le fichier médical au cas où la victime déciderait de porter plainte auprès de la police à une date ultérieure. Si la police est intervenue au moment de l'agression, les policiers peuvent prendre les photographies, ou l'infirmière à l'hôpital les prendra. Nos centres utilisent soit un appareil photo 35mm, numérique ou polaroid.

Collecte des preuves judiciaires

Une trousse médico-légale est utilisée pour collecter des preuves judiciaires, en provenance du corps et des vêtements du client, en cas de poursuites judiciaires. Ces preuves doivent être collectées dans les 72 heures qui suivent l'agression. Si le client est un enfant, les preuves judiciaires sont collectées jusqu'à 24 heures après l'agression.
Si le client n'est pas sûr de vouloir que la police soit avertie, ces preuves peuvent être collectées et gardées au congélateur au centre pendant 6 mois, à moins d'indications contraires par ce centre.

Déclaration anonyme d'une tierce partie (disponible seulement pour les agressions sexuelles)

Le but de la déclaration anonyme d'une tierce partie est d'aider la police à identifier les agresseurs sexuels récidivistes. Le nom du client n'est pas mentionné sur ces déclarations. Le formulaire est disponible auprès du centre de traitement en cas d'agression sexuelle/de violence familiale. Cette déclaration indique ce que le survivant peut se rappeler concernant les détails de son agresseur et de l'agression. La déclaration anonyme d'une tierce partie n'est pas disponible dans tous les centres.

Planification de mesures de sécurité

Violence familiale : il est reconnu que pour de multiples raisons, des femmes rentrent chez elles où elles sont victimes de violence. Aider une femme à rester en sécurité, si elle rentre chez elle est une partie importante du rôle d'une infirmière. De l'information et des stratégies sont fournies à cette femme pour l'aider si une situation où elle ferait l'objet de violence survenait. De l'information écrite est donnée seulement si cela ne crée pas de danger.
Agression sexuelle : de l'aide est apportée avec l'examen du mode de vie; des comportements qui peuvent faire que ce client est susceptible d'être agressé de nouveau. Les mesures de sécurité générales sont passées en revue.

Évaluation du risque

Le client répond à une série de questions qui peuvent permettre de prévoir la probabilité et l'intensité d'une répétition de l'agression.

Déclaration

Il n'est pas obligatoire de déclarer un épisode de violence familiale ou une agression sexuelle à la police à moins que cela ne le soit demandé par le client. Le personnel de AS/VF ne divulgue aucune information à qui que ce soit jusqu'à ce que le client ait signé les formulaires de clause exonératoire appropriés. Il est important que les clients soient informés sur le système judiciaire et le processus qui suit une déclaration. Si le client dit à l'infirmière AS/VF que des enfants de moins de 16 sont soit témoins de violence familiale chez lui ou sont victimes de mauvais traitements, l'infirmière est obligée par la loi à faire une déclaration auprès de la société d'aide à l'enfance. Le client est encouragé à appeler la SAE.

Services de travailleurs sociaux/counselling

Les centres fournissent des services de counselling dispensés par du personnel spécialement formé, ou il est possible que le client soit renvoyé à un organisme communautaire approprié. Ces services sont confidentiels dans les limites de la loi. Les services de couselling disponibles varient selon les centres.

Renvoi à des organismes communautaires

Les centres ont accès à des ressources communautaires telles que des services juridiques, des maisons d'hébergement et des numéros d'urgence 24 heures.

Services d'interprètes culturels

Les centres font tout leur possible pour fournir des interprètes gestuels et culturels quand nécessaire. Le recours à des membres de la famille ou du personnel non formé est déconseillé. Les interprètes sont rejoints par l'intermédiaire des organismes communautaires.

Services de suivi

Plusieurs centres ont une infirmière de suivi qui contacte les clients quelques jours après leur visite au CSAS/VF, sous réserve que cela ne pose pas de danger. Ce contact peut être un appel téléphonique ou une visite de suivi pour laquelle le client retourne au centre. Ceci permet à l'infirmière:

De vérifier le bien-être émotionnel et physique du client
De répondre aux questions
De passage en revue et la planification continue des mesures de sécurité
L'évaluation du risque
La re-documentation ou prise de photographies des blessures qui sont devenues plus apparentes
De tester pour les IST
De fournir les résultats des tests pour les IST
De fournir des renvois
Pour tout service mentionné ci-dessus, les clients peuvent appeler pour prendre rendez-vous avec l'infirmière de suivi sans avoir eu recours aux services d'urgence du CSAS/VF.